Vitrail
Bouddha
Mosaique musulmane
Divinités hindoues
Églises orthodoxes russes
Étoile de David
Dragon
Oeufs de Pâques
Arahants
Divinités grecques
Baptême du Christ
Stupa
Mosaique musulmane
Roue du Dharma

Décès de monsieur Jean-Marie Debunne

2016 JM DebunneC’est avec une infinie tristesse que nous avons appris le décès de monsieur Jean-Marie Debunne, survenu le 12 octobre dernier à l’Hôpital Notre-Dame, à l’âge de 74 ans. Monsieur Debunne était chargé de cours au Département de sciences des religions depuis 1980. Le Département vient de perdre le doyen de ses chargés de cours, un enseignant émérite qui a apporté une contribution décisive au développement de la formation morale au Québec.

(cliquer sur le + pour lire la suite)

Monsieur Debunne laisse dans le deuil ses deux filles Anne-Héloïse (Steve Côté) et Charlotte Marguerite (Pascal Lessard), et ses trois petits enfants, Eliott, Ambre et Albert. Il laisse aussi dans le deuil ses collègues chargé-es de cours et professeur-es du Département de sciences des religions, de la Faculté des sciences humaines et de la Faculté des sciences de l¹éducation. Il laisse également dans le deuil toutes ses étudiantes et tous ses étudiants du Baccalauréat en enseignement secondaire, concentration Éthique et culture religieuse qui appréciaient vivement ses qualités de pédagogue et d¹humaniste.

Au cours de sa longue et prolifique carrière, monsieur Debunne a d¹abord enseigné une douzaine d¹années en enseignement moral et en enseignement religieux dans trois écoles secondaires de la CECM. Puis il a été professeur-assistant à l¹Université Laval, chargé de cours à l¹UQAM et à l¹Université de Montréal et professeur à l¹Université St-Paul à Ottawa. Il a également travaillé au Ministère de l¹Éducation pour le développement et l¹implantation du programme d¹enseignement moral au Québec.  Il a été un membre actif de l¹Association québécoise des professeurs de morale et de religion (AQPMR). Il a également travaillé activement à la conception et à l¹édition de plusieurs collections de matériel didactique dans les domaines de la formation morale et de l¹éthique et de la culture religieuse.

Monsieur Debunne a formé plusieurs générations d¹enseignantes et d¹enseignants dans le domaine moral et religieux. Dès 1980, il a assumé dans notre université de nombreux cours touchant l¹éducation morale, le raisonnement moral et la didactique de l¹enseignement moral, etc. À compter de 1990, il a également supervisé les stages en milieu scolaire de plusieurs cohortes étudiantes en enseignement moral et religieux puis, à compter de 2008, des cohortes étudiantes en éthique et culture religieuse.

Monsieur Debunne laisse le souvenir d¹un homme sage, généreux, cultivé, d¹un grand pédagogue qui a su communiquer sa passion de l¹enseignement à ses étudiantes et étudiants et qui les a accompagnés sur le chemin d¹une vie professionnelle réussie.

La famille recevra les condoléances au Complexe funéraire Alfred Dallaire, situé au 4231, boul. Saint-Laurent, Montréal, le samedi 22 octobre, de 13 h à 16 h. La cérémonie commémorative aura lieu au salon le samedi 22 octobre à 15h30.

http://www.memoria.ca/avis-de-deces-jean-marie-debunne.html?disparuID=MTI2MzY%3D

 

Intervention de Nicole Monette Fréreault, chargée de cours à l'UQAM

Alfred Dallaire Memoria, Montréal, le samedi, 22 octobre, 2016

Au revoir Jean-Marie

Si vous vous demandez à quel titre je suis ici aujourd’hui, c’est bien simple : ce  sont à cause des liens chaleureux partagés avec Jean-Marie, plus particulièrement ces dernières années à l’UQÀM.

Je peux dire combien je suis et combien nous sommes privilégiés de t’avoir côtoyé Jean-Marie, d’avoir partagé ce qui te faisait vivre, l’amour bien présent au cœur de ta vie, la richesse de ton regard, une passion pour l’enseignement…..

Nous sommes ici cher Jean-Marie avec ce que nous avons de meilleur en nous : le désir de porter ensemble la peine, l’infinie  tristesse, le vide que nous ressentons depuis l’annonce de ton départ mais aussi avec le désir de partager une espérance avec Anne-Héloïse, Charlotte Marguerite,….(la famille élargie de Jean-Marie…) le désir de partager une espérance entre nous… et avec toi Jean-Marie, toi qui en a appelé de toutes les forces qui te restaient…la vie présente en toi…toi qui a réussi à mettre de la vie, dans cette ultime épreuve des derniers jours.

Comment saisir la portée de l’expérience unique au monde que tu as vécue Jean-Marie ? À ta manière, tu as semé des germes de liberté, d’ouverture, de dignité, de délicatesse, d’espérance, de bienveillance, de partage, de courage....Toutes ces forces, ces valeurs que tu nous laisses sont le prolongement de ce que tu étais, une personne douée d’une grande sensibilité, d’une grande humanité.

En définitive, ce que je retiens le plus de ta présence c’est que tu t’es investi passionnément dans la vie. Combien j’ai apprécié ta présence….l’expression de tes mille et un projets, le plaisir que nous avions à partager à partir d’une lecture de volume, d’article, d’un éclairage apporté suite à un événement…Tes intérêts étaient variés...Ta curiosité, ton goût constant pour les découvertes renouvelaient sans cesse ta quête de sens, tes recherches, le plaisir que tu avais à partager….à communiquer. La production de matériel pédagogique témoigne de ton importante contribution dans les domaines de l’éthique et de la culture religieuse. Combien de fois n’avons-nous pas revu certains scénarios d’enseignement et d’apprentissage, imaginer d’autres parcours, disions-nous…Combien nos échanges complices vont me manquer….Tu savais nous communiquer ton plaisir, tes plaisirs….ta passion, tes passions, cher Jean-Marie. Lors de notre dernière rencontre à l’hôpital, lorsque nos regards se sont croisés à l’arrivée et… pour la première fois, un doute important nous habitait et d’une telle intensité… Nous avons partagé à partir des mots que tu as retenus suite à une visite de l’aumônier de l’hôpital. "Nicole, l’aumônier m’a parlé que j’empruntais un parcours imprévisible…celui de la fragilité…elle est belle cette expression, non !" Encore là, l’ouverture, la disponibilité avec laquelle tu as accueilli ces mots…était…comme une sorte de filet de sûreté que tu te fabriquais à l’intérieur de toi… peut-être comme un baume que tu t’offrais…et que tu m’offrais...pour apprivoiser les "souffrances qui s’annonçaient intenses" avais-tu dit.

Confronté à une situation d’épuisement ces derniers temps, embarrassé par une souffrance physique, toi qui étais dans la pensée de la personne qui sait qu’elle mène une épreuve ultime, tu as emprunté un chemin que tu n’imaginais pas, un parcours non balisé. Même au bout de tes réserves… "tu t’es fait proche"…sur une route tellement fragilisée.

Tu aimais voyager, tu étais toujours prêt à partir. Ce n’était pas ton premier voyage en solitaire mais le dernier, non le moindre. Ce départ est trop rapide pour nous tous… Reçois Jean-Marie l’expression de notre plus vive reconnaissance. Ton passage remarquable dans ma vie, dans nos vies est source d’inspiration précieuse. Ta famille perd un être cher. Nous, nous perdons un ami, un précieux collègue, un mentor, un modèle…

Au revoir Jean-Marie. Bon repos, tu l’as bien mérité.

Affectueusement, Nicole