• COVID-19 : Études à distance jusqu'au 1er mai

Colloque étudiant Anita Caron (1-2 avril 2020). Reporté à une date encore indéterminée

En vue de souligner les 50 ans de l’UQAM et du département de sciences des religions, l’Association étudiante des cycles supérieurs en sciences des religions (AÉCSSR) de l’UQAM est fière d’annoncer que le Colloque étudiant Anita-Caron (CAC) prend la relève du colloque annuel de l’AÉCSSR. La toute première édition se déroulera les 1 et 2 avril 2020 et rendra à la fois hommage aux travaux d’Anita Caron — fondatrice et ancienne professeure du département de sciences religieuses, aujourd’hui département des sciences des religions — et soulignera également son héritage autour de la thématique « Bien présentes… mais trop souvent invisibles » : approches féministes du religieux.

Date / Heure

  • Mercredi 1 avril 2020 — 9h00 à 18h00
  • Jeudi 2 avril 2020 — 9h00 à 18h00

Lieu

  • UQAM — Pavillon Athanase-David (D)
  • D-R200 — 1430, rue Saint-Denis, Montréal (QC) Itinéraire

Contact

***

« Bien présentes… mais trop souvent invisibles », c’est le titre que donnait Anita Caron à un chapitre d’un ouvrage collectif (Femmes et religions, 1995) dans lequel elle exposait les résultats d’une recherche portant sur la place des femmes dans les organisations catholiques de deux paroisses montréalaises. Les femmes représentaient alors près de la moitié des ressources humaines de l’Église catholique et, pourtant, seulement une très faible proportion d’entre elles occupaient des postes de direction ou des fonctions de pouvoir. Autrement dit, les femmes demeuraient confinées à des fonctions de services ce qui coïncidait alors, et encore aujourd’hui, avec la vision du rôle des femmes mises en avant par le Vatican et rappelé d’ailleurs en 1995 par le pape Jean-Paul II dans sa Lettre aux femmes. Anita Caron constatait alors que, si les femmes étaient présentes et actives au sein des organisations ecclésiales québécoises, elles n’étaient que très rarement mises en évidence.

En reprenant ce titre éloquent pour en faire la thématique de la première édition du Colloque étudiant Anita-Caron, le comité organisateur souhaite stimuler une discussion sur la place des femmes et personnes ayant des identités sexuelles et de genre marginalisées à l’intérieur des différentes traditions religieuses ou spirituelles, institutionnalisées ou émergentes, ainsi que sur les parcours et les expériences des croyant·e·s en situation minoritaire ou d’oppression.Le comité organisateur souhaite également stimuler une discussion au sujet de la place de la recherche féministe dans le domaine religieux.

Ce colloque annuel vise différents objectifs : offrir l’opportunité aux étudiant.e.s de cycles supérieurs issu.e.s de toutes les disciplines et s’intéressant au phénomène religieux de partager le fruit de leurs recherches; permettre aux étudiant·e·s de cycles supérieurs de se familiariser avec la communication scientifique; et contribuer à entretenir le débat sur l’importance de l’étude du religieux pour une compréhension élargie des sociétés.

Programme (à venir)

Département de sciences des religions

Né avec la création de l’UQAM comme université publique, démocratique et laïque, le Département de sciences des religions, qui n’a aucune attache confessionnelle, offre à tous les cycles des formations ouvertes, polyvalentes et critiques : trois programmes au 1er cycle, trois au 2e cycle; et un doctorat conjoint. Ses enseignements et ses recherches multidisciplinaires mettent l’accent sur 2 grandes déclinaisons du phénomène religieux : 1) Les traditions religieuses, leur histoire et leur présence dans le Québec contemporain; et 2) Les dimensions religieuses et éthiques de la culture, des productions culturelles, des institutions sociales et de la subjectivité individuelle.

Suivez-nous

Coordonnées

Département de sciences des religions
Local W-3020
455, Boul. René-Lévesque Est
Montréal (Québec) H2L 4Y2