• Bannière du Département de sciences des religions

Femmes en « Terre sainte ». Programme court de 2e cycle (2023-24)

Rencontre d’information

Femmes en « Terre sainte »

Objectifs généraux

  • Comprendre le rôle fondamental joué par les femmes juives et chrétiennes en Israël/Palestine, sans toutefois négliger les autres communautés religieuses présentes en ces lieux, et ce, des temps bibliques à aujourd’hui.
  • Développer une connaissance approfondie et critique de ces nombreuses figures à travers la trame historique, littéraire et iconographique dans laquelle elles s’inscrivent.
  • Favoriser l’acquisition des habiletés de recherche requises pour mener à bien un projet qui implique l’analyse d’un corpus d’écriture et une expérience de terrain.
  • Réaliser et présenter à la communauté une production scientifique originale à la fin du cursus.

Trois séminaires de 3 crédits chacun. Les deux premiers séminaires peuvent être offerts en mode comodal.

REL712X – Femmes juives et chrétiennes dans les textes sources, les images et leur réception (automne 2023)  

  • Ce séminaire, enseigné en binôme, est consacré à l’étude d’importantes figures féminines – juives et chrétiennes –, telles qu’elles apparaissent à la fois dans les textes sources et dans d’autres textes et images faisant partie de l’histoire de la réception. Nous tâcherons de répondre à diverses questions les concernant : Qui sont-elles? Que font-elles ? Comment sont-elles représentées ? Il s’agira d’examiner la place qu’occupent ces figures dans ces productions textuelles et iconographiques, de les situer dans l’espace géographique appelé « Terre sainte » et de repérer les enjeux auxquels elles sont confrontées, sur le plan religieux, social et politique, et ce, sur une période qui s’étend de l’an 1000 avant notre ère jusqu’au siège de Jérusalem en 1099. Il s’agira aussi d’examiner leurs transformations à différents moments de l’histoire, et ce, en s’appuyant notamment sur des travaux d’exégèse féministe.

REL713X – Femmes et féminismes en Israël-Palestine de 1900 à aujourd’hui (hiver 2024)  

  • Ce séminaire, faisant appel à plusieurs invité.e.s, prendra la forme d’un laboratoire préparatoire au séjour terrain. Il s’agira alors de saisir la complexité du contexte politico-religieux, de même que la place du féminisme et des femmes dans la production, la reproduction et la transformation des communautés juives et chrétiennes en Israël-Palestine. Il sera question d’analyser les fonctions et les significations de différents lieux de pèlerinage et d’ancrage pour l’affirmation des femmes et la (re)construction d’une mémoire qui en font des actrices essentielles de l’histoire et qui leur permet de prendre une part active à la constitution de la « Terre sainte » de demain. Diverses approches féministes et postcoloniales, tant en exégèse qu’en études juives, en théologie, en sociologie et en sciences politiques, seront convoquées pour favoriser un regard critique, pluridisciplinaire et transversal sur ces nouvelles réalités, leurs liens avec le passé et leurs potentialités d’avenir.  

REL715X – Histoire et actualité des femmes juives et chrétiennes en « Terre sainte » (été 2024; terrain d’études en Israël-Palestine)  

  • Ce séminaire se tiendra pendant trois semaines en Israël-Palestine. Il permettra de mobiliser les connaissances acquises dans les séminaires précédents et de réaliser comment les complexités contemporaines sont liées aux textes et aux dimensions symboliques et historiques du territoire. Cette meilleure compréhension sera rendue possible grâce à la visite de plusieurs sites incontournables de la « Terre sainte » et l’étude approfondie – in situ – des figures qui les rendent signifiants. Sur le terrain, les étudiant.e.s pourront identifier les manières dont les sources textuelles et archéologiques sont utilisées pour légitimer, ou non, la présence de différentes communautés et l’émancipation, ou non, des femmes, et ce, à travers un fascinant processus d’interprétation continu (relectures et/ou réécritures). Il permettra également de rencontrer des interlocutrices et des interlocuteurs qui façonnent actuellement la vie scientifique, religieuse et politique en Israël-Palestine. Enfin, c’est dans le cadre de ce séjour que les étudiant.e.s complèteront leur collecte de données, éprouveront leurs hypothèses de recherche et pourront partager les résultats préliminaires de leurs travaux.

L’équipe d’encadrement

Ce programme court sera sous la responsabilité d’Isabelle Lemelin, Marie-Andrée Roy et Jean-Jacques Lavoie, soit trois professeur.e.s du Département de sciences des religions, et il comprendra également des conférences d’intervenant.e.s extérieur.e.s.

Isabelle LEMELIN est professeure associée au Département de sciences des religions. Après une formation en anthropologie (ULaval), elle a complété un doctorat sur la mère martyre du 2ème livre des Maccabées (UQÀM). De 2019 à 2021, elle a animé une émission visant à faire connaitre le rôle incontournable des femmes dans les judaïsmes, les christianismes et les islams à Radio VM et a récemment complété une résidence de recherche de six mois à l’École biblique et archéologique française de Jérusalem. Elle a notamment publié À l’origine des femmes martyres : la mère de 2 M 7 (Brepols, 2022), plusieurs chapitres d’ouvrages collectifs et plusieurs articles et recensions dans les revues Frontières, Théoforum, Théologiques, Parabole, Réformés et Studies in Religions /Sciences Religieuses où elle est assistante-éditrice depuis 2019. Depuis 2020, elle est membre du RéQEF et du chantier « Religions, féminismes et genres ».

Marie-Andrée ROY, professeure au Département de sciences des religions depuis 1994, a mené des travaux sur les questions reliées au genre, aux rapports sociaux de sexe et aux religions. Elle a notamment publié Souffles de femmes. Lectures féministes de la religion (avec Monique Dumais, Éditions Paulines 1989), Les ouvrières de l’Église (Médiaspaul, 1996), Mémoires d’Elles. Fragments de vies et spiritualités de femmes. Ier-XXe siècle (avec Agathe Lafortune, Médiaspaul, 1999). Marie-Andrée Roy a été vice-doyenne à la recherche de la Faculté des sciences humaines de 2012 à 2014 et directrice du Département de sciences des religions de 2015 à 2020. Chercheure membre de l’Institut de recherches et d’études féministes (IREF) et du Réseau québécois en études féministes (REQEF), elle y assure la codirection depuis l’automne 2022, de même que celle du chantier « Religions, féminismes et genres » avec Anne Létourneau (UdeM).

Jean-Jacques LAVOIE, professeur au Département de sciences des religions depuis 1989, est spécialiste en exégèse de la Bible hébraïque et plus particulièrement des textes sapientiaux de la période du Second Temple. Depuis 2016, il collabore au « Programme de recherches international, interreligieux et interdisciplinaire » (La Bible en ses traditions), piloté par l’École biblique et archéologique française de Jérusalem. Il a publié La pensée du Qohélet. Étude exégétique et intertextuelle (Fides, 1992) et Qohélet. Une critique moderne de la Bible, (Médiaspaul, 1995), annoté et traduit deux livres dans La Bible. Nouvelle traduction (Bayard-Médiaspaul, 2001), a participé à la traduction de trois autres livres dans différentes Bibles de la Société biblique française (1997, 2000 et 2018) et en a annoté six dans La Bible expliquée (Société biblique française, 2004). Enfin, il est l’auteur d’une centaine d’articles publiés dans divers pays, de plus de 200 recensions, ainsi que d’une trentaine de textes destinés au grand public.

Conditions d’admission

Ce programme universitaire interdisciplinaire mène à une attestation d’études de deuxième cycle. Afin de pouvoir y participer, il est nécessaire de détenir soit un baccalauréat d’une université canadienne ou son équivalent. Il est à noter que certain.e.s étudiant.e.s de premier cycle pourraient être accepté.e.s dans le programme court : iels devraient avoir complété ou être sur le point de compléter au moins 60 crédits dans un baccalauréat de 90 crédits, ou au moins 75 crédits dans un baccalauréat de 120 crédits, avec une moyenne cumulative égale ou supérieure à 3,5 sur 4,3 (Règlement no. 5 [5.15.12]). On ne peut effectuer le deuxième séminaire (hiver) sans avoir fait celui de l’automne, ni celui du printemps (mai), sans celui de l’hiver.

Note importante sur la date limite d’admission 

Bien que la date limite officielle d’admission au Programme court de 2e cycle en Sciences de religion soit fixée au 1er mai 2023, il est important de soumettre votre dossier d’admission ou, au minimum, d’envoyer un courriel d’intention à Mme Lemelin pour l’informer que vous déposerez votre candidature avant le 31 mars 2023. Un nombre minimal de personnes admises ou intéressées doit être atteint à cette date afin de pouvoir offrir cette thématique en 2023-2024. 

Pour toute information, contacter Isabelle Lemelin (lemelin.isabelle@uqam.ca) ou Marie-Andrée Roy (roy.marie-andree@uqam.ca)

Pour être admis au programme court (0547), voir le site des admissions en ligne 

Voir les conditions générales d’admission au programme court de 2e cycle en sciences des religions

Département de sciences des religions

Né avec la création de l’UQAM comme université publique, démocratique et laïque, le Département de sciences des religions, qui n’a aucune attache confessionnelle, offre à tous les cycles des formations ouvertes, polyvalentes et critiques : trois programmes au 1er cycle, trois au 2e cycle; et un doctorat conjoint. Ses enseignements et ses recherches multidisciplinaires mettent l’accent sur 2 grandes déclinaisons du phénomène religieux : 1) Les traditions religieuses, leur histoire et leur présence dans le Québec contemporain; et 2) Les dimensions religieuses et éthiques de la culture, des productions culturelles, des institutions sociales et de la subjectivité individuelle.

Suivez-nous

Coordonnées

Département de sciences des religions
Local W-3020
455, Boul. René-Lévesque Est
Montréal (Québec) H2L 4Y2