• Bannière du Département de sciences des religions

Méditation theravāda. Programme court de 2e cycle (2021-2022)

Méditation theravāda et processus de création : approches académiques, critiques et experiential (2021-2022)

Rencontre d’information

24 novembre 2020, 17h00, sur la plateforme virtuelle ZOOM : https://uqam.zoom.us/j/95831780966

Trois séminaires de 3 crédits chacun : Automne 2021, Hiver 2022, Mai 2022

Alors que les techniques de méditation bouddhistes foisonnent dans notre univers occidental contemporain, l’objectif de ce programme court de deuxième cycle sur la méditation theravāda est de permettre aux participant.e.s d’approfondir leurs connaissances théoriques et expérientielles de celle-ci. Du côté théorique, deux angles seront privilégiés, chacun émanant de champs disciplinaires distincts : les sciences sociales et les arts.

D’une part, les techniques de méditation theravāda seront situées dans leur contexte historique d’émergence; plusieurs textes fondateurs des pratiques contemplatives bouddhistes seront scrutés d’une perspective historico-critique afin de comprendre l’évolution de ces traditions contemplatives depuis Siddhartha Gautama jusqu’à notre période contemporaine; l’appropriation occidentale de ces techniques et leur « mise en marché » au Québec et ailleurs dans le monde sera étudiée.

D’autre part, des parallèles seront dressés entre la méditation et le processus et l’état de création, qui seront analysés en détails. Ces parallèles permettront ensuite d’étudier diverses manifestations artistiques qui pourront inclure celles des participant.e.s, ce qui ouvrira au volet expérientiel. Les participant.e.s devront s’engager dans une démarche graduelle d’ « établissement de l’attention » dans une perspective phénoménologique. À cette fin, des indications claires pour la mise en pratique de prescriptions contemplatives seront offertes à toutes les rencontres et, dès le 2e séminaire et jusqu’à la fin du programme, l’expérience vécue sera éclairée par le recours aux principes de l’entretien d’auto-explicitation (Depraz, 2014; Vermersch, 2007).

Le troisième séminaire de ce programme de neuf crédits, fin avril ou début mai 2022, portera sur la méditation bouddhiste theravada. Il s’agira ici d’approfondir l’auto-explicitation de la perspective phénoménologique initiée lors du second séminaire dans le cadre d’une retraite de méditation bouddhiste theravāda de 10 jours, ce qui permettra une articulation plus intime entre théorie et pratique. Une approche à la fois expérientielle et critique face à la tradition sera adoptée tout au long du programme.

Ce programme court sera animé par trois intervenants

Mathieu Boisvert, professeur, est spécialiste des traditions religieuses sud-asiatiques. Il a obtenu un doctorat en philologie sud-asiatique (langues palie et sanskrite) de l’Université McGill (1992) avec une thèse dont le titre était The Five Aggregates; Undersanding Buddhist Soteriology and Psychology. Il enseigne depuis au Département de sciences des religions de l’UQAM et a développé une expertise reconnue sur le pèlerinage, l’ascétisme et les questions identitaires en contexte sud-asiatique. Lors des dernières années, Boisvert a co-animé avec U Jāgara plusieurs ateliers intensifs d’une semaine au Barre Centre for Buddhist Studies (Massachussetts) sur différentes thématiques traditionnelles (la contemplation de la mort, le temps, les cinq agrégats, l’amour) à partir de perspectives académiques contemporaines. Mathieu Boisvert est fondateur et directeur du Centre d’études et de recherches sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora.

Isabelle Miron, écrivaine et professeure, est spécialiste des pratiques et des théories de la création. Elle enseigne au doctorat en études et pratiques des arts et au département d’études littéraires de l’UQAM. Après une thèse portant sur les rapports entre corps, sacré et américanité en poésie québécoise, elle a développé son champ d’expertise en recherche-création sur les récits de voyage artistiques et sur l’état de création qu’elle nomme «l’état nomade» (L’état nomade, L’Instant même, à paraitre). Cet état de création a pour fondement l’expérience de méditation bouddhiste theravada qu’elle pratique depuis plus de vingt-cinq ans. Elle est membre du Centre d’études et de recherches sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora.

U Jāgara est d’origine québécoise et a reçu l’ordination monastique dans la tradition de Mahasi Sayadaw (Birmanie) en 1979. Moine bouddhiste theravāda depuis plus de quarante ans, il a passé la majeure partie de sa carrière dans des ermitages de forêt au Sri Lanka et au Myanmar et a eu le privilège de compléter des séjours d’études et de pratiques avec les plus grands « bonzes » de la pratiques contemplatives theravāda , tels Paw Awk Sayadaw, Mahasi Sayadaw et plusieurs autres moines thaïlandais. Depuis quelques années, il anime des retraites de méditation intensives d’un mois au Forest Refuge, affilié au Insight Meditation Society (Massachussetts), et des retraites annuelles de dix jours dans plusieurs centres californiens.

Conditions d’admission

Ce programme universitaire interdisciplinaire mène à une attestation d’études de deuxième cycle. Afin de pouvoir y participer, il est nécessaire de détenir soit un baccalauréat d’une université canadienne ou son équivalent. On ne peut effectuer le deuxième séminaire (hiver) sans avoir fait celui de l’automne, ni celui du printemps (mai), sans celui de l’hiver.

Pour toute information, contacter Mathieu Boisvert (boisvert.mathieu@uqam.ca) ou Isabelle Miron (miron.isabelle@uqam.ca).

Pour inscription : https://etudier.uqam.ca/admission-en-ligneProgramme 0547 (après le 1er novembre 2020)

Détails des contenus pour chaque séminaire (PDF)

Département de sciences des religions

Né avec la création de l’UQAM comme université publique, démocratique et laïque, le Département de sciences des religions, qui n’a aucune attache confessionnelle, offre à tous les cycles des formations ouvertes, polyvalentes et critiques : trois programmes au 1er cycle, trois au 2e cycle; et un doctorat conjoint. Ses enseignements et ses recherches multidisciplinaires mettent l’accent sur 2 grandes déclinaisons du phénomène religieux : 1) Les traditions religieuses, leur histoire et leur présence dans le Québec contemporain; et 2) Les dimensions religieuses et éthiques de la culture, des productions culturelles, des institutions sociales et de la subjectivité individuelle.

Suivez-nous

Coordonnées

Département de sciences des religions
Local W-3020
455, Boul. René-Lévesque Est
Montréal (Québec) H2L 4Y2