• Bannière du Département de sciences des religions

Publications des professeur.e.s

Regards sur les religions du Népal contemporain

Letizia, Chiara (dir.). 2020. Regards sur les religions du Népal contemporain. Programme court Népal Mandala 2015-2016. Montréal : Département de sciences des religions, UQAM, 187 pages.

Les articles de ce volume sont le fruit des recherches de terrain que les étudiants et les étudiantes ont menées au Népal en 2016 dans le cadre du programme court de maitrise Népal Mandala. Ce programme consistait en trois séminaires sur la religion et la société népalaises contemporaines, donnés d’abord au département de sciences des religions de l’UQAM (automne/hiver 2015-2016), puis au Népal (été 2016). L’étonnante diversité religieuse du Népal est bien reflétée par la variété des sujets de recherche des étudiants et des étudiantes : l’expérience et le discours des catholiques au Tarai et dans la vallée de Katmandou, des moniales bouddhistes Theravada, des femmes brahmanes dans un village des collines et des juifs célébrant le seder en plein centre de Katmandou. (Ouvrage également accessible via la BAnQ.)

Stratégies figuratives dans l’art juif II : Autour de Moïse

Olga Hazan. 2020. Stratégies figuratives dans l’art juif II : Autour de Moïse. Montréal: Presses de l’Université de Montréal, 224 p.

Dans ce livre consacré à l’étude de la haggadah de Castille, Olga Hazan analyse un cycle imagé de 63 folios jamais étudié dans son intégralité et qui fait partie des très rares corpus d’images figuratives dans l’art juif. En suivant son argumentation et en observant le déploiement de ce cycle imagé (que l’on pourrait qualifier de bande dessinée médiévale), le lecteur découvre les stratégies figuratives créées par les illustrateurs de cette haggadah. Quatre d’entre elles sont dignes de mention : la manière de traiter des personnages bibliques, hébreux et égyptiens, impliqués dans l’histoire mouvementée de l’Exode ; la manipulation des temps du récit, représentés comme simultanés, enchaînés, suspendus ou inversés ; la conversion de l’espace de représentation en espace scénique que traversent des personnages, des animaux ou des objets ; l’expressivité corporelle et faciale des protagonistes et leur recours à la parole. Ces stratégies contribuent, dans leur ensemble, à transformer le récit de l’Exode en une pièce de théâtre, laquelle s’avère conforme aux principales fonctions du seder de pesah. Ainsi, la lecture de la haggadah et la consultation du cycle imagé deviennent, par la parole, le chant et la consommation de nourriture, une performance rituelle qui vise, chaque année, à faire revivre aux célébrants la sortie d’Égypte des Hébreux.

Les pièges de la femme et les ambiguïtés d’un texte : étude de Qohélet 7,26 dans l’histoire de l’exégèse juive

Jean-Jacques Lavoie, « Les pièges de la femme et les ambiguïtés d’un texte : étude de Qohélet 7,26 dans l’histoire de l’exégèse juive ». Studies in Religion / Sciences religieuses, « Femme et Bible », sous la dir. de Jean-Jacques Lavoie, vol. 49, no 2 (2020) : 165-192.

Cet article présente une première synthèse de l’histoire de l’interprétation juive de Qo 7,26, un passage réputé pour sa misogynie. Il se divise en deux parties. Dans la première, l’auteur examine six anciennes traductions de Qo 7,26, afin de vérifier si les traducteurs ont cherché à amoindrir le caractère misogyne de ce verset. Dans la deuxième partie, il présente et analyse diverses interprétations juives de Qo 7,26, notamment celles qui portent sur l’identité de la femme.

Les femmes salvatrices dans le cycle imagé de la synagogue de Doura-Europos

Olga Hazan, « Les femmes salvatrices dans le cycle imagé de la synagogue de Doura-Europos ». Studies in Religion / Sciences religieuses, « Femme et Bible », sous la dir. de Jean-Jacques Lavoie, vol. 49, no 2 (2020) : 193-215.

Dans la part sauvegardée du cycle imagé de la synagogue de Doura-Europos, trois panneaux, tous trois consacrés au thème du salut, rassemblent les personnages féminins les plus importants du cycle imagé. Deux de ces panneaux, qui représentent respectivement l’enfance de Moïse et l’institution de la fête de purîm, comportent des particularités qui invitent à les observer simultanément. C’est ce à quoi s’attache l’auteure de cet article, tout en tenant compte de l’emplacement de ces deux panneaux sur le mur ouest de la synagogue.

Pour une éthique ouverte à l’inattendu. Libérer la face lumineuse de l’incertitude avec Guy Bourgeault

Nancy Bouchard (dir.). Pour une éthique ouverte à l’inattendu. Libérer la face lumineuse de l’incertitude avec Guy Bourgeault. Presses de l’Université Laval, 2019.

Premier ouvrage à traiter spécifiquement de l’œuvre de Guy Bourgeault, ce livre apporte une contribution originale à l’avancée des connaissances sur les questions d’éthique en éducation et en formation. Préface de Guy Rocher.

Depuis soixante ans, le professeur Guy Bourgeault interroge plus qu’il ne répond, laisse les voies ouvertes plus qu’il ne conclut, l’incertitude étant pour lui une condition de l’existence et de libération du sujet. Cette incertitude, écrit-il, est source d’un élan qui place la personne et son avenir sous le signe de l’ouverture à l’inattendu et de l’accueil des renouvellements. Éduquer, former et accompagner dans une éthique bourgeaultienne de l’incertitude exige donc de conduire au-delà des certitudes sclérosantes de la morale et du savoir absolus, dont s’accommode trop souvent l’institution, afin de libérer l’acte d’apprendre, l’acte professionnel, l’acte autonome et responsable. C’est de cela que traitent les auteurs de cet ouvrage. Lecteurs, lectrices, étudiants et étudiantes, professeurs et professeures, professionnels et professionnelles y découvriront la face lumineuse de l’incertitude, en particulier dans la formation et la pratique professionnelles et en éducation tout au long de la vie.

Les auteurs : Daniel Baril, Nancy Bouchard, Guy Bourgeault, Josée Grenier, Denis Jeffrey, Georges Leroux, Claude Lessard, Raymond Massé, Gaston Pineau, Guy Rocher, Marina Schwimmer, Claudie Solar, Maurice Tardif, Brigitte Voyer .

Une typologie du dialogue en philosophie pour enfants examinée à partir d’un modèle d’analyse de l’éducation éthique

Nancy BOUCHARD et Marie-France DANIEL. 2018.  « Une typologie du dialogue en philosophie pour enfants examinée à partir d’un modèle d’analyse de l’éducation éthique ». Spirale. Revue de recherches en éducation, No 62 : 113-122.

Cet article examine une typologie du dialogue en philosophie pour enfants à partir d’un modèle d’analyse de l’éducation éthique en 7 composantes : les trois composantes simples Éducation à la société (ES), Formation personnelle (FP) et Éducation à l’autre (EA) et les quatre composantes à l’intersection de ces dernières (FP/EA, FP/ES, EA/ES et FP/EA/ES). La typologie analysée comprend 5 types d’échanges successifs entre les enfants-philosophants, soit : l’anecdotique, le monologique, le dialogique non-critique, le dialogique quasi-critique et le dialogique critique. L’examen de cette typologie à partir du modèle d’analyse en 7 composantes montre que les échanges se déploient dans les composantes où la formation personnelle est présente (FP, FP/EA, FP/ES, FP/EA/ES).

Département de sciences des religions

Né avec la création de l’UQAM comme université publique, démocratique et laïque, le Département de sciences des religions, qui n’a aucune attache confessionnelle, offre à tous les cycles des formations ouvertes, polyvalentes et critiques : trois programmes au 1er cycle, trois au 2e cycle; et un doctorat conjoint. Ses enseignements et ses recherches multidisciplinaires mettent l’accent sur 2 grandes déclinaisons du phénomène religieux : 1) Les traditions religieuses, leur histoire et leur présence dans le Québec contemporain; et 2) Les dimensions religieuses et éthiques de la culture, des productions culturelles, des institutions sociales et de la subjectivité individuelle.

Suivez-nous

Coordonnées

Département de sciences des religions
Local W-3020
455, Boul. René-Lévesque Est
Montréal (Québec) H2L 4Y2