• Bannière du Département de sciences des religions

Line Dubé

Local : W-3020
Téléphone : (514) 987-3000, poste 4497
Courriel : dube.line@uqam.ca  ou line.dube@yahoo.ca

Domaine de spécialisation

  • Ethique et culture religieuse, pédagogie inclusive et interculturelle
Intérêts de recherche
  • Pratique du dialogue
  • Interdisciplinarité
  • Éducation citoyenne
  • Féminisme
  • Pédagogie antiraciste
  • Compétence interculturelle en éducation (gestion de la diversité ethnoculturelle, linguistique et religieuse en éducation)
  • Philosophie pour enfants
  • L’éthique
  • Éducation et formation au Baccalauréat International (IBO)
  • Culture religieuse (approches phénoménologique, historique et culturelle)
Diplômes
  • Maîtrise en didactique de l’éthique et de la culture religieuse en milieu pluriel
  • DESS (Microprogramme de deuxième cycle en enseignement de l’éthique et de la culture religieuse)
  • Baccalauréat en enseignement moral et religieux (univers social)
Mémoire et/ou thèse

LA COMPETENCE INTERCULTURELLE EN ETHIQUE ET CULTURE RELIGIEUSE : UN VECTEUR DE RECONNAISSANCE DE SOI ET DE L’AUTRE ET DE REUSSITE DANS LA POURSUITE DU BIEN COMMUN

La compétence du dialogue, compétence charnière du programme d’éthique et de culture religieuse (ÉCR), se veut un vecteur privilégié du développement de la pensée critique dialogique chez les élèves. Or, le programme d’ÉCR, concrètement, peine à rejoindre adéquatement l’ensemble des élèves que j’ai à ma charge en tant qu’enseignante de cette discipline scolaire depuis 8 ans. En réponse à ce constat, j’ai réactualisé ma pratique éducative et mise de l’avant une séquence didactique selon le modèle de l’école inclusive (interculturelle et antiraciste) ayant comme point d’ancrage la modélisation et l’enseignement explicite de la compétence interculturelle. Cette recherche-développement cherche ainsi à rendre compte des différentes étapes qui m’ont été nécessaires afin de pallier ce fâcheux « effet secondaire » du programme, soit l’exclusion et la discrimination de certaines élèves, particulièrement celles issues de contextes « non occidentalisés », c’est-à-dire, des élèves provenant de structures sociales, religieuses ou familiales de type « conventionnelle-traditionnelle », souvent patriarcales, et dans lesquelles l’exercice du pouvoir est hiérarchisé et plutôt rigide. En cohérence avec une démarche d’« ingénierie didactique », ce rapport permet ainsi de découvrir l’impact de cet ajout au programme d’ÉCR chez une cohorte de 34 élèves (des jeunes filles de 15 à 18 ans) de l’École Marie-Clarac secondaire (une école privée catholique et une École du Monde au Baccalauréat international située à Montréal-Nord). L’analyse finale nous incline à penser qu’il s’agit là d’une piste de solution pertinente à poursuivre et à explorer plus avant dans le cadre de pratiques éducatives favorisant : une réelle reconnaissance de soi et de l’autre; le succès dans la poursuite du bien commun (réussite éducative) ; un mieux vivre-ensemble (éducation citoyenne).

Enseignement

Cours à l’UQAM

  • ESM4585 – superviseure de stage IV au baccalauréat en enseignement de l’éthique et de la culture religieuse au secondaire
  • MOR5090 – Ethique et culture religieuse au primaire

Conférencier(e) invité(e) (dans un cours)

  • ECR719 – Analyse d’un phénomène religieux contemporain (gestion de la diversité religieuse en milieu scolaire – cours intensif deuxième cycle)
Publications

Matériel pédagogique

  • SAÉ : Mais qu’a-t-il fait ? (SAÉ interdisciplinaire au deuxième cycle du secondaire ECR et français au Éditions Tête-à-tête)
  • SAÉ : La part de l’Autre ou l’ambivalence de l’être humain – classe virtuelle interdisciplinaire dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste en collaboration avec l’Office National du Film (ressources pédagogiques), et le Centre Commémoratif de l’Holocauste de Montréal. Mention d’honneur de Citoyenneté et immigration Canada.
Associations professionnelles
  • Vice-présidente de l’AQÉCR (Association québécoise en éthique et culture religieuse)

 

Département de sciences des religions

Né avec la création de l’UQAM comme université publique, démocratique et laïque, le Département de sciences des religions, qui n’a aucune attache confessionnelle, offre à tous les cycles des formations ouvertes, polyvalentes et critiques : trois programmes au 1er cycle, trois au 2e cycle; et un doctorat conjoint. Ses enseignements et ses recherches multidisciplinaires mettent l’accent sur 2 grandes déclinaisons du phénomène religieux : 1) Les traditions religieuses, leur histoire et leur présence dans le Québec contemporain; et 2) Les dimensions religieuses et éthiques de la culture, des productions culturelles, des institutions sociales et de la subjectivité individuelle.

Suivez-nous

Coordonnées

Département de sciences des religions
Local W-3020
455, Boul. René-Lévesque Est
Montréal (Québec) H2L 4Y2