• Bannière du Département de sciences des religions

Marie-Andrée Roy

Biographie

Marie-Andrée Roy a obtenu en 1992 un doctotat en sociologie de l’UQAM; elle est détentrice d’un baccalauréat en théologie de l’Université de Montréal et du dipôme (maîtrise) de l’École des Hautes études en sciences sociales de Paris en sociologie des religions. Professeure au Département de sciences des religions depuis 1994,  Marie-Andrée Roy a été directrice de l’Institut de recherches et d’études féministes de 2006 à 2011, vice-doyenne à la recherche de la Faculté des sciences humaines de 2012 à 2014 et elle assume la direction du Département de sciences des religions depuis 2015.

Marie-Andrée Roy est chercheure membre de l’Institut de recherches et d’études féministes (IREF) et du Réseau québécois en études féministes (REQEF). Elle a mené des travaux sur les questions reliées au genre, aux rapports sociaux de sexe et aux religions. Elle s’est intéressée aux rapports de pouvoir dans le champ religieux, notamment aux manifestations des conservatismes religieux et aux modes de reproduction de l’assujettissement des femmes dans les religions. Elle a notamment publié Souffles de femmes. Lectures féministes de la religion (avec Monique Dumais, Éditions Paulines 1989), Les ouvrières de l'Église  (Médiaspaul, 1996), Mémoires d'Elles. Fragments de vies et spiritualités de femmes. Ier-XXe siècle (avec Agathe Lafortune, Médiaspaul, 1999), La traite des femmes à des fins d’exploitation sexuelle : entre le déni et l’invisibilité (avec Sandrine Ricci et Lyne Kurtzman, Les Cahiers de l’IREF, collection Agora, no 4, 2012).

Elle a été présidente du Comité sur les affaires religieuses du Ministère de l’Éducation du Loisir et du Sport (2009 à 2013), membre du Conseil de l’Association internationale des études québécoises de 2008 à 2014 et membre du Conseil du statut de la femme à titre de représentante du milieu universitaire (1994 à 1999).

Informations générales
Enseignement

Directions de thèses et mémoires

Thèses de doctorat
  • Druelle, Anick (2001) MOUVEMENTS DE FEMMES ET MONDIALISATION CAPITALISTE: PRATIQUES ET DISCOURS AU SEIN DES CONFERENCES MONDIALES DES NATIONS UNIES SUR LES FEMMES, 1975 A 1995. (Thèse de doctorat). Université du Québec à Montréal.
Mémoires

Département de sciences des religions

Né avec la création de l’UQAM comme université publique, démocratique et laïque, le Département de sciences des religions, qui n’a aucune attache confessionnelle, offre à tous les cycles des formations ouvertes, polyvalentes et critiques : trois programmes au 1er cycle, trois au 2e cycle; et un doctorat conjoint. Ses enseignements et ses recherches multidisciplinaires mettent l’accent sur 2 grandes déclinaisons du phénomène religieux : 1) Les traditions religieuses, leur histoire et leur présence dans le Québec contemporain; et 2) Les dimensions religieuses et éthiques de la culture, des productions culturelles, des institutions sociales et de la subjectivité individuelle.

Suivez-nous

Coordonnées

Département de sciences des religions
Local W-3020
455, Boul. René-Lévesque Est
Montréal (Québec) H2L 4Y2