• Bannière du Département de sciences des religions

Premier cycle

Baccalauréat en sciences des religions

Le baccalauréat en sciences des religions est une formation complète, qui donne l’occasion à l’étudiant de se spécialiser en suivant davantage de cours sur la religion ou les aspects du phénomène religieux qui l’intéressent plus particulièrement. Il comporte 90 crédits, dont 72 sont consacrés aux connaissances sur le phénomène religieux; ces crédits sont complétés par six cours d’ouverture ou de concentration (études anciennes; études ethniques; études féministes; études médiévales; études québécoises).

Le programme offre également un cheminenent Honor pour lequel il faut avoir complété au moins 60 crédits de ce baccalauréat en conservant une moyenne égale ou supérieure à 3,5 et avoir l’autorisation tant de la direction du baccalauréat que celle de la direction du programme et du sous-comité d’admission et d’évaluation (SCAE) de la maîtrise en sciences des religions (voir Règlements pédagogiques particuliers).

Majeure en sciences des religions

La majeure en sciences des religions, qui comporte 60 crédits, apporte une excellente connaissance générale de la religion. Couplé à un programme de mineure ou de certificat dans une autre discipline, le programme peut mener à l’obtention d’un baccalauréat par cumul. L’avantage de cette formule est de se doter de formations complémentaires, dont la polyvalence augmente les possibilités de choix de programmes aux cycles supérieurs. Cette polyvalence est également appréciée par les employeurs.

Certificat en sciences des religions

Le certificat en sciences des religions est un programme de 30 crédits, qui vise à introduire aux grandes traditions religieuses et aux dynamiques du religieux dans la culture.

Programme court de premier cycle en Diversité culturelle et religieuse au Québec

Description du programme — La diversité culturelle et religieuse qui caractérise la société québécoise est de plus en plus complexe et mérite une attention toujours plus soutenue. Cette diversité génère inévitablement de nombreux débats et soulève plusieurs questions, que ce soit, par exemple, en lien avec l’élaboration de politiques publiques, sociales ou culturelles, ou avec la gestion de cette diversité au sein de différents milieux professionnels (gouvernement, entreprises, institutions culturelles et éducatives…). Ce microprogramme de 9 crédits (3 cours) vise à fournir un cadre de réflexion critique et des clés de lecture utiles pour mieux saisir les multiples enjeux inhérents à cette réalité toujours plus complexe. 

Objectifs du programme — (1) Déployer un cadre de réflexion critique et des clés de lecture utiles pour mieux saisir les multiples enjeux inhérents à cette réalité toujours plus complexe. (2) Fournir les outils théoriques et méthodologiques appropriés afin que les étudiants puissent mieux comprendre les enjeux liés à ce contexte et, ainsi, de pouvoir émettre, de façon nuancée et pragmatique, leur position au sujet de ces derniers.

Programme offert à temps partiel.

Cours offerts à distance (trois parmi les quatre suivants) :

REL1351  Religion et ethnicité — Ce cours repose sur une réflexion théorique et critique autour des notions de religion et d’ethnicité. Il fournit ainsi des clés d’analyse des univers religieux de divers groupes « ethniques » au Québec, spécialement à Montréal, en cernant leurs principales manifestations institutionnelles et leurs dynamiques internes en termes de continuités, de ruptures et d’innovation. Il éclaire aussi les apports principaux du religieux dans la vie des groupes et des personnes, sous l’angle des valeurs et des visions du monde, mais aussi de la solidarité et de l’intégration sociale. Le cours propose enfin le développement des connaissances sociodémographiques sur la diversité religieuse de la ville, à travers la découverte de lieux de culte, de quartiers ou de représentant(e)s de groupes spécifiques.

REL1451  Religion, culture et société — Ce cours a pour objectif d’explorer les rapports entre la religion et la culture, en problématisant ces deux concepts comme des faits sociaux. Il veut ainsi offrir un cadre cohérent pour l’étude des formes traditionnelles ou institutionnalisées du religieux et de leurs rapports avec des formes d’expression du religieux qui traversent l’ensemble des dynamiques sociales et culturelles contemporaines. Ce cours porte aussi une attention particulière à la situation du religieux au Québec et à ses transformations historiques, dans un contexte de plus en plus globalisé. Attentif à la diversité des objectifs de formation des étudiants qui s’y inscrivent, il a le souci de faire ressortir la pertinence d’un tel cadre interprétatif pour divers domaines d’intervention socioculturels.

REL1461  Religion, éthique et politique — Ce cours propose d’explorer les rapports qui, sur les plans conceptuel et historique, s’établissent entre le religieux, l’éthique et le politique. Il s’intéresse aux dimensions éthiques et politiques du religieux et aux composantes éthiques et religieuses du politique; il cherche à identifier les enjeux qui s’y nouent concernant les valeurs et les normes de l’agir, la régulation de la vie collective, les assises du lien social et les fondements de l’ordre politique. On y étudie comment ces enjeux se sont articulés dans le modèle occidental dominant et comment ils ont connu des mutations radicales avec l’entrée dans la modernité, puis dans la postmodernité. On y examine à cet égard la contribution de quelques auteurs phares, classiques et contemporains, et certains systèmes idéologiques qui, telles les diverses formes de libéralisme, polarisent le monde contemporain. Le cours vise à favoriser une lecture critique des questions qui, au Québec et ailleurs, occupent le débat public au sujet des rapports entre religion, éthique et politique; à cette fin, il propose quelques études de cas, choisis en fonction des événements qui s’imposent dans l’actualité.

REL2623  Religion, espace public et société — Ce cours s’intéresse au statut de la religion dans l’espace public et à ses conséquences pour l’exercice de la citoyenneté. Dans une perspective sociologique, historique, éthique, politique et juridique, il examine comment cette question a été posée et résolue dans différentes sociétés. Il examine les enjeux concrets (tels le port de signes religieux et la présence du religieux dans les institutions publiques) et les défis politiques d’exclusion, de reconnaissance et/ou de régulation auxquels sont confrontées les sociétés actuelles. Il analyse les diverses approches philosophiques et sociopolitiques (communautarisme, libéralisme, républicanisme, etc.) qui s’y expriment et s’y affrontent.

Certificat en études féministes

L’objectif principal du certificat en études féministes est d’offrir une formation pluridisciplinaire qui permet l’acquisition de connaissances théoriques et appliquées sur les femmes, les féminismes et les rapports sociaux de sexe. Ce programme répond aux objectifs suivants: mise à jour des connaissances sur les grands courants de la pensée féministe et leurs impacts sur les mouvements sociaux; initiation à une approche pluridisciplinaire des rapports sociaux de sexe et de leur transformation dans la culture et dans la société; réflexion critique sur les contributions théoriques, épistémologiques et méthodologiques des études féministes dans différentes disciplines; acquisition d’habiletés au plan de l’analyse et de la critique féministe des discours et des pratiques sociales, politiques, économiques et culturelles; développement de compétences pour penser des politiques et des pratiques novatrices en matière d’égalité entre les sexes et de la transformation des représentations et des rapports hommes/femmes.

Concentration Formation éthique et culture religieuse (ECR), du baccalauréat en enseignement secondaire (BES)

La concentration Formation éthique et culture religieuse du BES vise à former un enseignant au secondaire responsable et compétent au regard des habiletés psychopédagogiques et des matières enseignées (l’éthique et la culture religieuse), capable d’adapter ses interventions aux réalités sociales, au changement, à la diversité et la différence, en vue de favoriser l’apprentissage de tous les élèves.

Concentration en études féministes

Les objectifs principaux de la concentration en études féministes visent :  à permettre l’acquisition de connaissances théoriques et appliquées sur les femmes, le féminisme et les rapports sociaux de sexes et cela dans le cadre de programmes réguliers de premier cycle; à donner une formation de base cohérente et progressive qui ouvre à une spécialisation éventuelle dans le champ des études féministes; à développer des habiletés aux niveaux théorique, méthodologique et épistémologique qui tiennent compte du champ d’étude particulier et favorisent l’interdisciplinarité.

Études autochtones

Le département a coordonné l’élaboration des deux programmes suivants en études autochtones et il offre des cours au sein de ces programmes :

Concentration de premier cycle en études autochtones

Pour plus d’information sur ce programme, voir le site du Registrariat.

Programme court de premier cycle en études autochtones

Pour plus d’information sur ce programme, voir le site du Registrariat.

Codirecteurs de programme :

Pour informations : lavigeur.josee@uqam.ca

Département de sciences des religions

Né avec la création de l’UQAM comme université publique, démocratique et laïque, le Département de sciences des religions, qui n’a aucune attache confessionnelle, offre à tous les cycles des formations ouvertes, polyvalentes et critiques : trois programmes au 1er cycle, trois au 2e cycle; et un doctorat conjoint. Ses enseignements et ses recherches multidisciplinaires mettent l’accent sur 2 grandes déclinaisons du phénomène religieux : 1) Les traditions religieuses, leur histoire et leur présence dans le Québec contemporain; et 2) Les dimensions religieuses et éthiques de la culture, des productions culturelles, des institutions sociales et de la subjectivité individuelle.

Suivez-nous

Coordonnées

Département de sciences des religions
Local W-3020
455, Boul. René-Lévesque Est
Montréal (Québec) H2L 4Y2