• Bannière du Département de sciences des religions

Mathieu Boisvert

Professeur

Photo de Mathieu Boisvert
Téléphone : (514) 987-3000 poste 6909
Local : W-3495
Langues : Français, Anglais, Espagnol, Allemand, hindi. Langues lues: sanskrit et pali

Biographie

Mathieu Boisvert est professeur à l’Université du Québec à Montréal depuis 1992. Il a effectué un BA en Religious Studies à l’Université McGill (1981-1984), un diplôme en pali au Siddhartha College de l’Université de Bombay (1984-1985), une maîtrise en études sud-asiatiques à l’Université de Toronto (1985-1987), puis un doctorat en pali et sanskrit à l’Université McGill (1987-1991).

Bien que sa formation d’origine soit les langues et les traditions anciennes de l’Asie du sud, il s’intéresse particulièrement, depuis son arrivée au Département de sciences des religions de l’UQAM, à l’articulation du religieux sud asiatique avec les sphères politiques et sociales. Mathieu Boisvert a mené plusieurs recherches de terrain en Inde, au Sri Lanka, au Myanmar, au Népal et au Bhoutan, s’intéressant aux pratiques religieuses contemporaines telles le pèlerinage, ascétisme et études de genre.

Mathieu Boisvert est président de la Corporation canadienne de sciences des religions (www.ccsr.ca), instance groupant huit sociétés académiques canadiennes, une revue internationale reconnue (Sciences religieuses / Studies in religion) et trois collections de livre, publiées par McGill-Queen's et les Presses de l'Université de Montréal.

Depuis 1998, Boisvert a mené plusieurs projets académiques en territoire sud-asiatique. Il a organisé, notamment, des séjours d’études pour étudiants de plusieurs semaines. Il a été l’instigateur du Programme court de deuxième cycle « Études de terrain en Inde », programme de 9 crédits où les étudiants doivent séjourner près d’un mois en Inde après avoir suivi deux séminaires de 45 heures à Montréal à l’automne et le printemps précédent le départ. Mathieu Boisvert est le fondateur et directeur du CERIAS.

Liens d'intérêt
Informations générales

Cheminement académique

Université McGill (1989-1992), doctorat, Religious studies. Titre de la thèse: A study of the five aggregates in Therav¿da Buddhism: their role and interrelation to the doctrine of pa¿iccasamupp¿da.

Université du Massachusetts, Amherst, été 1989; ¿ German Graduate Reading Course ¿.

Université de Toronto, 1988-1989; candidat au doctorat, Religious Studies.

Université de Toronto, 1987-1988; Maîtrise, South-Asian Studies.

Université de Bombay, 1986-1987; diplôme en P¿li.

Université McGill, 1983-1986; Baccalauréat, sciences des religions.

Unités de recherche

  • Centre d'études ethniques des universités montréalaises (CETUUM)

Projets de recherche en cours

  • Identités hijra (transgenres) en territoire sud-asiatique

    Les hij¿a - communément appelés eunuques ou transgenres par les Occidentaux - constituent un groupe social sud-asiatique distinct et marginalisé. L'intégration d'un nouveau membre à cette communauté s'effectue par un rite de passage qui permet de préciser son rôle au sein d'un modèle hiérarchique inspiré, d'une part, de l'organisation familiale indienne et, d'autre part, de la structure sociale ascétique intra-communautaire. Les hij¿a sont généralement perçus soit comme travailleurs du sexe, soit comme personnages pouvant offrir une bénédiction (a¿irv¿da) au moment de la naissance d'un enfant ou d'un mariage. Ils sont stigmatisés comme étant des individus marginaux intimement associés à la pureté (de par la bénédiction qu'ils peuvent conférer) et à l'impureté (prostitutution) . Les identités individuelle et communautaire des membres de ce groupe chevauchent des catégories généralement perçues comme paradoxales : hindou/musulman, sacré/profane, bénédiction/malédiction, inclusion/exclusion, légalité/illégalité, célibat/sexualité, pure/impure et masculin/féminin. Gayatri Reddy (2005) est la première à souligner l'importance de ne pas limiter l'identité hij¿a à une simple identité de genre; d'autre catégories, telles celle de religion, de classe/caste et de parenté participent tout activement à construire l'identité hij¿a. Alors que la recherche de Reddy se concentrait uniquement sur la communauté hij¿a d'Hyderabad, celle-ci propose plutôt un territoire plus large, celui du grand état qu'est le Maharashtra et, plus particulièrement, les villes de Mumbai et de Pune. Nous aurons ainsi deux contextes fort différents : Mumbai étant une mégalopole riche en diversité et attirant des hij¿a de l'emsemble de l'Inde, et Pune, ville plus traditionnelle où habitent des hij¿a essentiellement marathi. L'objectif général de ce projet pilote est de parvenir à cerner, nuancer et articuler les différents éléments participant à l'identité hij¿a et de faire valoir que l'identité hij¿a n'est pas limitée à celle d'un « troisième genre »; la diversité des facteurs intervenant dans la construction identitaire hij¿a ne peut limiter celle-ci à une simple catégorisation de genre, de sexe. Deux sous-objectifs alimentent également cette entreprise. Le premier, essentiellement scientifique, est de développer une approche interdisciplinaire chevauchant à la fois les représentations imaginaires et les réalités sociales. Le deuxième, plus institutionnel, est de permettre le développement d'un réseau de chercheurs, canadiens et indiens, de multiples institutions. Cette étude interdisciplinaire restreinte à un état indien déterminé - le Maharashtra - permettra ainsi d'établir les fondements pour une recherche ultérieure, d'ampleur plus large dans le sens où elle mobilisera des membres de la communauté académique internationale - canadienne, sud-asiatique -, et où elle ne sera pas limitée à un seul était de la fédération indienne mais se déploiera sur l'ensemble du territoire sud-asiatique (Inde, Pakistan, Bangladesh, Népal et Sri Lanka). Cette recherche présente une pertinence scientifique puisqu'elle s'intéresse à l'identité d'un groupe distinct abordée sous un angle novateur : la communauté hij¿a a rarement été abordée hors des catégories de genre ou de sexe. Plus encore, son originalité est de réunir des chercheurs spécialisés sur chacun des éléments identitaires qui seront étudiés : les volets du religieux, du juridique, du vieillissement et de la pratique performatique.

  • Le pèlerinage en territoire sud-asiatique

  • Identités religieuse et ethnique en territoire montréalais

Partenaires (organismes, entreprises)

  • Centre d'études et de recherche sur l'Inde, l'Asie du Sud et sa diaspora
  • Ministère de l'éducation, du loisir et du sport (MELS), Gouvernement du Québec
  • Ministère des relations internationales, francophonie, commerce extérieur - Québec
  • Ministère des affaires extérieures, commerce et développement - Canada
  • Ville de Montréal
  • Musée canadien des civilisations (Gatineau)
  • Musée de la civilisation (Québec)
  • Musée d'histoire et d'archéologie Pointe-à-Callières (Montréal)
  • Centre d'études et de recherches internationales de l'Université de Montréal (CÉRIUM) - Pôle de recherche sur l'Asie du Sud (PRIAS)

Affiliations externes principales

Enseignement
Services à la collectivité

Président, Corporation canadienne des sciences religieuses, juin 2017-2020

Directeur et fondateur du CERIAS, Centre d'études et de recherche sur l'Inde, l'Asie du Sud et sa diaspora (www.cerias.uqam.ca), juin 2012 -

Organisateur principal du First international conference on pilgrimage and relics, Dubrovnik, 23-26 mai 2013.

« Member at large », exécutif, Conseil de l'Asie du Sud, Association canadienne d'études asiatiques, novembre 2012 -

Membre du Conseil de l'Institut d'études internationales de Montréal, UQAM, juin 2012 -

Directeur des programmes de cycles supérieurs (maîtrise, doctorat) en sciences des religions, juin 2012 -

Directeur des programmes de premier cycle en sciences des religions, juin 2004 -2010

Directeur adjoint, Baccalauréat en enseignement secondaire, concentration formation éthique et culture religieuse, juin 2004 - 2010

Membre du comité de programme, programmes de premier cycle en sciences des religions, juin 2004 - 2010

Restructuration en profondeur du baccalauréat, de la majeure et de la mineure en sciences des religions, 2010

Restructuration en profondeur de la concentration ¿ Formation éthique et culture religieuse ¿ du baccalauréat en enseignement secondaire, 2006

Restructuration en profondeur de la majeure et de la mineure en sciences des religions, 2004

Secrétaire de la Corporation canadienne pour l'étude de la religion, juin 2000 - janvier 2004.

Membre du comité de gestion de la chaire en études hindoues de l'Université Concordia, janvier 2001.

Membre du comité local du programme du XXXVIe Congrès international des études asiatiques et nord-africaines, Montréal, 1999-2000.

Membre fondateur du Réseau inter-universitaire d'études sur l'Inde (RIEI), regroupant les universités Concordia, McGill, de Montréal et du Québec à Montréal, 1998 - .

Membre du conseil de rédaction de Studies in Religion / Sciences Religieuses, publié par la Corporation canadienne des sciences religieuses, 1998 - 1999.

Directeur des études de cycles supérieurs, Département des sciences religieuses, UQAM, août 1995 - 1999.

Évaluation des programmes de maîtrise et de doctorat en sciences des religions de l'UQAM, 1996 - 1999.

Président de la région internationale de l'est de l'American Academy of Religion, avril 1994 - 1995.

Assistant éditeur de la revue Critical Review of Books in Religion, Scholars Press, Alpharetta, GA., 1994 - 1996.

Membre du comité de rédaction de la revue Religiologiques, 1993 - 2004.

Membre du comité de programme des études avancées (Département dessciences religieuses, UQAM), 1993 - 1999.

Membre du sous-comité d'évaluation et d'admission au deuxième et troisième cycle (sciences religieuses, UQAM), 1993 - 1999.

Coordinateur du comité sur la réforme des cours de premier cycle appartenant au bloc Religions du monde, 1993 - 1995.

Membre du comité consultatif académique du Tiger Team Buddhist Information Network, septembre 1993 - 1999.

Membre du comité de programme du Centre d'études interdisciplinaires sur la mort (UQAM), 1993 - 1994.

Directeur de programme et organisateur principal du colloque de l'American Academy of Religion, UQAM, avril 1994.

Vice-président de la région internationale de l'est de l'American Academy of Religion, avril 1993 - 1994.

Organisateur principal du colloque avec le Dalaï Lama à l'UQAM, juin 1993.

Coordinateur de l'activité ¿ ma¿dala ¿: dix moines tibétains invités à l'UQAM pour élaborer un ma¿dala de sable, 9 - 13 septembre 1993.

Directions de thèses et mémoires

Thèses de doctorat
Mémoires

Publications

Articles scientifiques
  • Boisvert, M. (2018). Ménard chez les hijra. Religiologiques.
    Notes: À paraître
  • Boisvert, M. (2018). Ritual Kinship Among Hindu Pilgrimage Priest of Allahabad. Anthropologica, Journal de la société canadienne d’anthropologie.
    Notes: À paraître
  • Boisvert, M. (2015). Book review: Pilgrimage in the Hindu Tradition; Salvific Space, written by Knut A. Jacobson. Numen, 62(2-3), 371–372.
  • Boisvert, M. (2014). Nationalisme et fondamentalisme hindous. Relations, (773), 17–19. Récupéré de http://id.erudit.org/iderudit/71982ac.
  • Boisvert, M. (2012). Le temple tamoul Sri Murugan de Dollard-des-Ormeaux (Montréal). Mobilisation d’une communauté, construction physique et transmission d’une tradition ancestrale. Journal de la Société pour l'étude de l'architecture au Canada / Journal of the Society for the Study of Architecture in Canada, 37(1), 37–43. Récupéré de https://dalspace.library.dal.ca/handle/10222/65277.
  • Boisvert, M. (2010). Facteurs contribuant à l'identité du prêtre de pèlerinage de Prayāga. Studies in Religion / Sciences religieuses, 39(1), 55–75. http://dx.doi.org/10.1177/0008429809355119.
  • Thibeault, F. et Boisvert, M. (2010). Weaving Cambodian Buddhist Identity Through Ritual In Montréal. Finnish Journal of Ethnicity and Migration, 5(1), 10–18.
    Obtenir ce livre à l'UQAMObtenir "Weaving Cambodian Buddhist Identity Through Ritual In Montréal" aux bibliothèques de l'UQAM
  • Boisvert, M. (2000). Conception and intrauterine life in the Pāli Canon. Studies in Religion / Sciences religieuses, 29(3), 301–311. http://dx.doi.org/10.1177/000842980002900303.
Chapitres de livre
  • Boisvert, M. A very special type of host: the pilgrimage priest of Allahabad. Dans H. Warfield (dir.). Pilgrimage and Identity. Oxfordshire, Royaume-Uni : CABI.
    Notes: À paraître
  • Boisvert, M. (2017). Ethno-religious diversity of Montréal South-Asian Community. Dans M. Bakhshaei, M. McAndrew et R. Ghosh (dir.). South Asian Immigrants in Quebec: Achievements and Challenges. Montréal : McGill-Queen University Press.
    Notes: À paraître
  • Shah, G., Suchorita, C. et Boisvert, M. (2016). Moving Forward on Educational Collaboration between Canada and India: A bi-national perspective. Dans Y. Chowdhury et A.D. Chowdhury (dir.). Modi’s Men & the World: The Ring View Inside Out.
  • Boisvert, M., Litalien, M. et Thibeault, F. (2014). Blurred Boundaries : Buddhist communities in the greater Montréal region. Dans B. Mathews (dir.). Buddhism in Canada. London : Taylor & Francis.
  • Boisvert, M. (2013). L’hindouisme. Dans S. Granger, K. Bates, M. Boisvert et C. Jaffrelot (dir.). L’Inde et ses avatars. Pluralités d'une puissance (p. 235–250). Montréal : Presses de l’Université de Montréal.
  • Boisvert, M. (2013). L’hindouisme contemporain. Dans S. Granger, K. Bates, M. Boisvert et C. Jaffrelot (dir.). L’Inde et ses avatars. Pluralités d'une puissance (p. 307–318). Montréal : Presses de l'Université de Montréal.
  • Boisvert, M. (2012). Le temple hindou tamoul montréalais, une institution culturelle. Dans L. Rousseau (dir.). Le Québec après Bouchard-Taylor. Les identités religieuses de l’immigration (p. 153–196). Québec : Presses de l'Université du Québec.
  • Boisvert, M. (2009). Buddhism in Canada : impermanence in a Land of Change. Dans D. Seljak et P. Bramadat (dir.). Religion and Ethnicity in Canada (p. 69–88). Toronto : University of Toronto Press.
Livres
Autres publications
  • Boisvert, M. Dīvali. Dans Dictionnaire du temps dans les religions du monde. Paris : CNRS.
    Notes: À paraître
  • Boisvert, M. Ganeśacathurtī. Dans Dictionnaire du temps dans les religions du monde. Paris : CNRS.
    Notes: À paraître
  • Boisvert, M. Holī. Dans Dictionnaire du temps dans les religions du monde. Paris : CNRS.
    Notes: À paraître
  • Boisvert, M. Le temps dans l’hindouisme. Dans Dictionnaire du temps dans les religions du monde. Paris : CNRS.
    Notes: À paraître
  • Boisvert, M. Mahāśivarātri. Dans Dictionnaire du temps dans les religions du monde. Paris : CNRS.
    Notes: À paraître
  • Boisvert, M. Nāvarātri et Dūrgāpūjā. Dans Dictionnaire du temps dans les religions du monde. Paris : CNRS.
    Notes: À paraître
  • Boisvert, M. (2017). Pilgrimage : Tīrthayātra. Dans P. Jain, R. Sherma et M. Khanna (dir.). Encyclopedia of Indian Religions. Springer.
    Notes: À paraître
  • Boisvert, M. (2015). Le nationalisme hindou en Inde contemporaine : un défi considérable devant le nouveau gouvernement au pouvoir.(note no. 001). Montréal : CÉRIUM, Université de Montréal. Récupéré de http://cerium.umontreal.ca/medias/notes-danalyse/une-nouvelle/news/le-nationalisme-hindou-en-inde-contemporaine-un-19297/
    Notes: Note d'analyse du PRIAS
  • Boisvert, M. et Goldberg, K. (2014). Pilgrimage in India. Dans Oxford Bibliographies. http://dx.doi.org/10.1093/obo/9780195393521-0194
  • Boisvert, M. (2007). Pilgrimage. Dans R. Robertson et J.A. Scholte. Encyclopedia of Globalization. New York : Routledge.
  • Boisvert, M. (2003). Pratityasamutpada [Dependent Origination]. Dans Jr. R.E. Buswell. Encyclopedia of Buddhism.
  • Boisvert, M. (2003). Skandha [Aggregate]. Dans Jr. R.E. Buswell. Encyclopedia of Buddhism.
  • Boisvert, M. (2000). Novices, Theravdin Rituals for.vol. 2. Dans W.M. Johnston. Encyclopedia of Monasticism.
  • Boisvert, M. (2000). Origins: Comparative Perspectives.vol. 2. Dans W.M. Johnston. Encyclopedia of Monasticism.

Département de sciences des religions

Né avec la création de l’UQAM comme université publique, démocratique et laïque, le Département de sciences des religions, qui n’a aucune attache confessionnelle, offre à tous les cycles des formations ouvertes, polyvalentes et critiques : trois programmes au 1er cycle, trois au 2e cycle; et un doctorat conjoint. Ses enseignements et ses recherches multidisciplinaires mettent l’accent sur 2 grandes déclinaisons du phénomène religieux : 1) Les traditions religieuses, leur histoire et leur présence dans le Québec contemporain; et 2) Les dimensions religieuses et éthiques de la culture, des productions culturelles, des institutions sociales et de la subjectivité individuelle.

Suivez-nous

Coordonnées

Département de sciences des religions
Local W-3020
455, Boul. René-Lévesque Est
Montréal (Québec) H2L 4Y2